TERRA KOTA

Cultures-Arts-Industries-Mystique Kota

posté le 06-11-2012 à 20:43:50

L'Afrique retient son souffle...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le 06-11-2012 à 01:24:53

Eléphant

 

 koumazokou


 

 

*le nom propre de personne, KOUMAZOKOU, est un nom polysémique (qui a plusieurs sens). Mais ses deux constantes sont représentées par les mots KOUMA ("la renommée", "le succès", "la réputation") et  ZOKOU ("l'éléphant").

 

ce nom est, ensuite, construit sur la base d'une contraction: KOUMA devrait, en principe être écrit: KOUMA'A (en entier: KOUMA YA= "la renommée de").

 

 

KOUMAZOKOU peut d'abord signifier:

 

  -"la renommée (kouma) de (ya) l'éléphant (zokou).

 

Il s'agissait certainement, au départ, de louer les mérites d'un éléphant particulièrement remarquable. Mais en quoi le pût-il être?

 

---on peut ainsi considérer KOUMAZOKOU comme le nom donné à un enfant né durant un voyage, voire un périple qui avait eu pour cause la fuite d'un éléphant, dont on aurait eu de bien inquiétants échos (RETENONS BIEN CE MOT!). L'enfant KOUMAZOKOU serait alors né dans le mouvement migratoire forcé provoqué par cette terreur d'un éléphant ravageur ou furieux.

 

---à coté de ce sens se trouve un autre, où KOUMAZOKOU serait un nom attribué à un enfant né durant les aventures ayant souvent mené les hommes et leurs familles à la poursuite d'un éléphant réputé riche à plusieurs égards (graisse, pointes impressionnantes...). Sa renommée aurait pu être la cause de cette migration aucours de laquelle un enfant est né.

 

Mais KOUMAZOKOU, restant dans le sens de la renommée peut, fort justement, désigner un enfant né durant les exodes que constituèrent autrefois la chasse et le dépeçage des éléphants. Certaines populations quittaient leurs villages pour 1, 2, voire 5 à 10 mois pour s'installer aux abords des lieux où fut abattu un éléphant, pour l'admirer, le dépecer, le consommer et, surtout, en faire fumer la viande avant de regagner leurs habitations.

 

Entre temps, il s'y construisait bien de cases dont le regroupement et l'établissement permanent de certaines ont fini par créer de véritables villages.

 

Un enfant né durant cet exode, avant d'être parvenu au "graal" était naturellement appelé: KOUMAZOKOU ("la renommée/réputation de l'éléphant")!

 

 

Aussi, les KOUMAZOKOU, enfants masculins, furent-ils perçus et sont aujourd'hui conçus comme des hommes d'une grande célébrité (rénommée/réputation), aptes à toutes épreuves, passionnés de sciences et de savoir, aimant aussi bien les grandes découvertes que la vie en elle-même.

 

Obstinés, déterminés, les KOUMAZOKOU sont capables de grands témoignages d'affection comme de grandes colères et réprimandes.

 

Sermonneur, un KOUMAZOKOU est souvent, dans le développement de sa personnalité, considéré par le groupe auquel il est membre comme un homme timide, voire attardé. C'est précisement là le fruit de son génie.

 

Un KOUMAZOKOU est un chef, un aîné, un pionnier. A cet égard, il fait volontiers la courte échelle à ses poursuivants.

 

 

 

Le KOUMAZOKOU se révèle, dans sa plénitude, avec le temps. C'est pourquoi, pour les aimer, les comprendre et  les considérer à leur juste valeur, il faut apprendre à être patient.

 

Le prochain nom propre kota, proche de KOUMAZOKOU, que nous verrons sera:

 

ngomazokou.

 

 

**

 

 


Commentaires

 

1. 19910  le 05-11-2013 à 11:24:24

bjr! est ce que je pourrais avoir la signification du nom PENDEMOAKOUMET ? merci d'avance

 
 
 
posté le 04-11-2012 à 16:51:34

mausolée

 

 

  motchéndo

 

 

 

             = "le mausolée"

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le 31-10-2012 à 20:14:39

La civette

 

 le bestiaire kota


 

 

 

 

-mandômbissa

 

 

       = "la civette"

 

 

 

 

*le nom propre dudit animal est, en ikota: yôbô

 

 

*

 

 

 

(http://le-piegeage.discutforum.com/t6839-la-civette)

*

 


Commentaires

 

1. irulan  le 31-10-2012 à 22:07:57  (site)

Elle est vraiment belle !
bonne soirée
Irulan

2. kulturanostra  le 31-10-2012 à 23:18:07  (site)

Belle comme I.? Merci l'AmiE!

 
 
 
posté le 29-10-2012 à 18:40:02

la question du jour

 

 

 indé?


 

 

ya o' béka imê nè ndé?

(en kota courant: y'o béka'mê nè ndé? )

 

 

      ="pourquoi me fais-tu cela?"

 

      ="pourquoi me traites-tu ainsi?"

 

 

 

*

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article